Une vie épanouie passe par des besoins fondamentaux, comme celui de manger, de boire ou encore de dormir. Viennent ensuite les besoins de sécurité comme l’accès à l’emploi, à la santé ou à la propriété, et les besoins sociaux.

C’est en suivant ces bases, et en partant du principe que tout le monde devrait être en droit de les obtenir que Bel Idéal compte mener ses actions, autour de trois sujets principaux :
Le prêt solidaire
Le mal-logement
L’enfance en Macédoine

Derrière ces actions se trouve Jade Benrejdal, porteuse d’un Bel Idéal.

Jade, porteuse d’un Bel Idéal

photo de jade

Jade Benrejdal, ex-Présidente du premier réseau d’agents mandataires immobilier de l’hexagone I@D, souhaite aujourd’hui mettre au service des plus démunis la richesse de son parcours, de son expérience. Son « Bel Idéal », c’est que chacun puisse disposer de l’essentiel pour accéder à une vie meilleure.

Alors âgée de six ans, Jade Bojkovska de son nom de jeune fille, quitte son petit village Macédonien, éloigné de tout, pour la France. Son père, maçon, a été appelé comme beaucoup à combler la pénurie de main d’œuvre qui sévissait déjà en France au début des années 1970.

Sans transition, à son arrivée Jade entre au CP. Elle ne sait ni lire, ni écrire, ne parle pas français, et ne connait ni les codes, ni les usages de ce nouveau pays. De son arrivée en France, la fondatrice s’en souvient comme si c’était hier : « Avec le recul, je mesure la chance que j’ai eue d’avoir accès à un enseignement gratuit et de qualité, mais lors de mon arrivée en France, j’ai totalement perdu mes repères, ça a été une expérience très déstabilisante ». Elle ne sait pas encore l’impact qu’aura cette expérience sur ses engagements futurs.

Cette expérience, Jade veut à présent s’en servir pour aider, donner de l’espoir, et pour rêver avec tous ceux qui ne s’octroient pas ou plus ce privilège. « Mon ambition est, par des actions très concrètes, de faciliter la vie des gens, de la rendre plus légère. »

L’entrée dans le monde de l’immobilier

Devenue maman jeune, Jade se consacre d’abord à sa famille avant de décider, après la naissance de son deuxième enfant, de se lancer dans le monde du travail.

Elle est embauchée par un grand constructeur de maisons individuelles, où elle reste sept ans. Jade y devient experte en gestion administrative et commerciale, en urbanisme et en financement immobilier pour les particuliers. Par la suite, elle obtiendra un BTS Professions Immobilières dans le cadre d’une VAE.

Ce que Jade apprécie par-dessus tout c’est le relationnel avec les clients qu’elle accompagne dans la durée, dont elle aime résoudre les problèmes parfois épineux.

Son autre dada, c’est l’organisation : elle initie dans l’entreprise la rédaction de modes opératoires en vue de la formation et de l’intégration des futurs gestionnaires. Elle organise la structure de façon à ce que, d’une manière globale et sur tous les sujets, l’entreprise et ses salariés fonctionnent mieux et plus efficacement.

Bel Idéal, son nouveau combat

Sa curiosité et son besoin de renouveau ont toujours poussé Jade Benrejdal à relever de nouveaux défis. Avec Bel Idéal, elle trouve la liberté et les moyens de se battre pour ce qui lui tient à cœur : « Avant, j’aidais les personnes à réaliser le rêve de la majorité des Français : devenir propriétaire. Mais certaines personnes ne sont pas autorisées à rêver, certaines n’ont même pas de toit : la base d’une vie digne ». C’est contre cette injustice que Jade veut aujourd’hui s’engager.

Et puis, elle n’oublie pas ce petit village où elle a passé les premières années de sa vie. Là-bas, les enfants n’ont pas de matériel scolaire digne de ce nom, parfois même pas de manteau chaud à mettre l’hiver. « Si j’étais restée là-bas, j’aurais vécu ce qu’ils vivent. ».

En étroite collaboration avec une amie restée au pays, aujourd’hui professeure d’anglais, elle veut mettre en place des actions pour offrir une vie meilleure, un avenir plus souriant, à ses petits compatriotes.

Bel Idéal est une aventure familiale, que Jade et son époux vivent avec leurs deux enfants, la meilleure manière selon eux de leur transmettre concrètement leurs valeurs.

Les Idéalistes

Philippine Morin

Chargée de communication
évènementiel et relations presse

Jade Benrejdal

Fondatrice et Présidente

Sara Benrejdal

Chargée de communication digitale
et gestion de projets

Nos valeurs

Très présentes et très importantes pour l’équipe de Bel Idéal, c’est autour des valeurs de solidarité, d’accompagnement et de transparence que notre organisation s’est construite.

picto equipe

Solidarité

L’idée est de créer une chaine de solidarité. Cela passera par des dons numéraires, certes indispensables, mais surtout par des dons de soi. Chez Bel Idéal, nous pensons qu’au-delà des chiffres, l’entraide et le contact humain peuvent considérablement changer nos vies.

picto respecte

Accompagnement

Rêver est un droit dont beaucoup se séparent en grandissant, ou en faisant face à la vie quotidienne. Notre action consiste à redonner de l’espoir et faire de ces rêves des réalités, en accompagnant les personnes qui en ont le plus besoin.

picto loupe

Transparence

Nous nous voulons irréprochables sur la traçabilité des dons reçus et adressons à nos donateurs les informations sur nos actions. Un rapport annuel est transmis via notre site internet. Sous forme de fonds de dotation, nous mobilisons des moyens financiers, matériels et humains pour accomplir les actions qui nous tiennent à cœur. Nous soutenons également dans leurs missions, des fondations et des associations qui partagent nos valeurs.

Remerciements